9 place des Alliés 68290 MASEVAUX - T. 03 89 38 81 75
Sélectionner une page

Filières agrées


Filières agrées

 

 

 

  

 

 

 

Ces dispositifs permettent d’assurer le traitement des eaux usées domestiques selon le principe de la culture fixée sur des supports filtrants.

Les massifs filtrants compacts sont des massifs pour lesquels le matériau de filtration accompagnés de son système de distribution et de récupérations des eaux usées traitées est mis dans une boîte qui l’isole du sol environnant.

Un filtre compact est comme son nom l’indique compact, il est constitué d’une fosse toute eaux, d’un préfiltre et suivi d’un massif filtrant. Leur installation est possible quel que soit le type de sol.

Les massif filtrants compacts sont des dispositifs de traitement soumis à la procédure d’agrément ministériel.

Comme une filière traditionnelle, la fosse toutes eaux prend en charge le prétraitement des eaux usées (séparation des graisses et décantation des matières solides). Le massif filtrant (zéolithe, copeaux de coco, laine de roche, sable…), quant à lui, remplit le même rôle que l’épandage, et sert à épurer les eaux. Un système de distribution peut assurer leur répartition sur l’ensemble du média filtrant (auget basculant, plaque trouée…). Le traitement secondaire se fait grâce à la percolation de l’eau à travers le massif filtrant. Les eaux usées traitées récupérées en fond de massif filtrant sont ensuite rejetées.

 

 

 

 

 

 

La microstation est un dispositif compact et complet d’épuration des eaux usées. Comme son nom l’indique, elle reprend le fonctionnement classique d’une station d’épuration municipale pour la miniaturiser en la rendant viable à l’échelle d’une habitation individuelle.

La microstation doit être obligatoirement une filière agréée par le ministère. Elle assure à la fois le prétraitement et le traitement. Le principe est une dégradation de la pollution par des micro-organismes. Ces bactéries sont favorisées par une oxygénation, créée par un générateur d’air (surpresseur).

 

Deux familles en microstations :

– les microstations à culture fixée : les bactéries sont fixées sur des supports

-les microstation à culture libre : les bactéries sont en suspension dans l’eau et la boue.

 

La microstation est composé d’une cuve étanche, comportant plusieurs compartiments (parfois de deux cuves). Elle fonctionne, avec de l’énergie, en trois étapes :

 

– le prétraitement : la fosse toutes eaux,

– le traitement secondaire : pour assurer le brassage permanent des eaux usées

– la décantation : évacuation des eaux traitées.

 

Il y a une recirculation des boues, il faut être vigilant sur le nombre de vidange à faire : cette information se trouve dans le guide du fabricant du modèle de la microstation.

Les microstations sont interdit pour les maisons secondaires, gîtes, location saisonnière. (Des absences trop plongées).

                    

 

 

 

 

 

 

 

Ces dispositifs permettent d’assurer le traitement des eaux usées domestiques selon le principe de la culture fixée sur des supports filtrant.

Ces dispositifs peuvent servir comme traitement secondaire après un prétraitement des eaux usées en sortie de fosse toutes eaux. Ils peuvent également être utilisés comme système d’assainissement individuel à part entière qui réalisent l’intégralité de l’épuration des eaux ménagères.

Les filtres plantés utilisent les plantes pour traiter les eaux usées issues du ménage. En effet, ces eaux passent par des bassins contenant un substrat minéral (le plus souvent du gravier) et dans lesquels sont plantées des végétaux macrophytes (roseaux, joncs, iris, massettes, etc…). Le système racinaire de ces plantes, et plus particulièrement celui du roseau, apporte de l’oxygène aux bactéries épuratrices aérobies présentes dans le sol et favorise leur développement. Le tissu racinaire développé par ces végétaux évite au filtre planté de se boucher et empêche la formation de boue (donc pas de vidange à faire) mais en lieu et place de cette dernière, c’est de l’humus qui est produit. Ce système d’assainissement ne nécessite pas beaucoup de place et son entretien est peu contraignant. De plus, il offre de bons rendements épuratoires.

Les eaux usées traitées récupérées en fond de massif filtrant sont ensuite rejetées.

 

Les massifs filtrants plantés sont soumis à la procédure d’agrément ministériel.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le nouvel arrêté du 7 septembre 2009 fixant les prescriptions techniques applicables à l’assainissement non collectif reconnait les toilettes sèches comme un système d’épuration à part entière. Les toilettes sèches, comme leur nom l’indiquent, n’utilisent pas d’eau. Il est donc possible de récupérer les sous-produits (excréments) pour les valoriser sur la parcelle (compost par exemple).

 

 

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES
Vallée de la Doller et du Soultzbach
9 place des Alliés
68290 MASEVAUX-NIEDERBRUCK
Tél : 03 89 38 81 75
contact@cc-vallee-doller.fr